Fondements théoriques

Le cadre théorique

La logique au coeur de Mindstack.io repose sur l’apprentissage coopératif et complexe. 

Cette approche pédagogique, mise au point principalement à l’Univertsité Stanford à San Francisco,  s’inscrit dans le courant socioconstructiviste en éducation. 

Collaboration réelle

La visée première de ce cadre théorique est d’offrir à chaque membre d’un groupe la possibilité de participer et d’apprendre.

Pourquoi ?

Parce que les pionniers de cette approche ont observé que dans tout travail de groupe, plusieurs facteurs empêchent les membres de prendre part aux échanges ou de se risquer à formuler une réponse. En laissant les autres participer, ceux qui restent davantage en retrait n’apprennent pas aussi bien.

La coopération fonctionne lorsque les élèves se considèrent comme égaux, ce qui ne signifient pas qu’ils se considèrent de capacité égale dans chaque habileté, mais qu’ils ont un droit égal de participer à la tâche et d’apprendre

– Elizabeth G. Cohen, Université Stanford

Piliers

Phénomène des statuts

Le phénomène des statuts fait référence à la hiérarchie sociale qui s’instaure naturellement dans un groupe. Les participants occupent un rang plus ou moins élevé, selon divers facteurs: le sexe, l’origine ethnique, la facilité à s’exprimer à l’oral et à l’écrit, les habiletés sociales, etc. 

Cette dynamique entraîne des inégalités dans les échanges et dans l’apprentissage. En effet, ceux qui sont considérés de «bas statut» participent peu, tandis que ceux qui sont considérés de «haut statut» sont presque toujours prêts à répondre et leur apport a plus de poids dans le groupe.

Cependant, dans un groupe qui respecte les principes de l’apprentissage coopératif et complexe, chacun a la chance de s’exprimer à l’intérieur d’un cadre structuré. 

L’écart entre ceux considérés de «bas statuts» et ceux considérés de «haut statuts» s’atténue, permettant à chacun de contribuer et d’apprendre. Une place plus grande est accordée à la qualité des idées et non selon la personne qui les a formulées. 

Processus coopératif

L’apprentissage coopératif et complexe se déploie selon une logique destinée à répartir équitablement le travail entre les apprenants et à structurer les interactions de façon à encourager chacun à contribuer à la réalisation du travail demandé.

Le processus coopératif fait référence à une séquence d’organisation du travail de groupe structurée en vue de favoriser la participation de chacun.

Tâches complexes

Une tâche complexe fait appel à des habiletés de haut niveau, qui nécessitent un raisonnement logique et comporte plusieurs bonnes réponses. Les apprenants sont appelés à analyser plusieurs variables, exercer leur jugement critique, justifier et synthétiser des idées pour répondre à la question posée. 

Bénéfices observés et études

L’apprentissage coopératif et complexe a été déployé dans plusieurs classes, de différentes manières, du primaire à l’université, depuis de nombreuses années. 

« On compte plus de 600 études portant sur la coopération en classe. […] D’après les recherches approfondies (Johnson et Johnson, 1989; Slavin, 1990; Abrami et autres, 1996), la coopération amène les résultats suivants :

  • Emploi plus fréquent de stratégies de raisonnement de niveau avancé et accroissement des compétences en matière de raisonnement critique;
  • Plus grande motivation intrinsèque;
  • Relations plus positives entre les pairs
  • Accroissement de l’estime de soi basée sur une acceptation fondamentale de soi-même;
  • Comportement moins perturbateur et inclination à la concentration sur une tâche;
  • Et plus encore! »

Source : Jim Howden et Marguerite Kopiec, dans Ajouter aux compétences, coopérer et apprendre au postsecondaire, p. XII et XIII.

Intégré dans Mindstack.io

Le design de la plateforme et sa nature numérique ont permis d’intégrer deux des piliers de cette approche pédagogique dans Mindstack.io: le processus coopératif et les statuts.

Processus coopératif clé en main

Le processus coopératif est entièrement pris en charge par la plateforme. Sa présence sur Internet permet de gérer le temps et d’accompagner automatiquement les participants dans une séquence de travail conçue rigoureusement en vue d’augmenter la participation de tous.

Traitement du phénomène des statuts

Le phénomène des statuts est vécu différemment en ligne qu’en présentiel. La nature numérique de la plateforme permet de réduire les effets négatifs de la hiérarchie sociale. En effet, les participants disposent de plus de temps pour réfléchir à la question et rédiger leurs réponses. Le fait que celles-ci soient partagées de façon anonyme, une plus grande place est laissée aux idées plutôt qu’aux personnes qui les ont émises. Le processus contribue à modifier positivement la dynamique de groupe. 

Restez au courant !

Inscrivez-vous à notre infolettre. Des articles y sont publiés concernant la théorie derrière Mindstack.io et la façon dont elle se met en oeuvre dans différents contextes.